AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Silas ◮ I've been dreaming things yet to come.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
☇ HOW MANY LIES DID YOU TELL ? : 13
☇ COPYRIGHT : Folk Soul & tumblr
☇ MY FIRST DAY : 18/06/2013
☇ YOUR PARTNER IN CRIME : Single
☇ HOW OLD ARE YOU ? : 21
☇ MANY LIARS ? : Un seul, Silas.
☇ OPEN/BUSY ? : Dispo pour un sujet
le vrai mystère du monde est le visible et non l'invisible.
MessageSujet: Silas ◮ I've been dreaming things yet to come. Mar 18 Juin - 18:26


Silas Levi Arkin


credit : tumblr.com

Nom : Mon nom est Arkin. Ce n'est pas forcément courant, mais c'est le nom de mon père et également celui de ma mère puisqu'ils sont mariés. Légitimement, c'est donc devenu le miens. Prénom(s) : Mes prénoms Silas, et Levi sont tout aussi particuliers, mais je n'ai jamais pensé à demander à mes parents où ils les avaient trouvés.Âge et Date de naissance : Je suis né le 17 novembre 1983, vers 17 heures, il y a maintenant vingt-neuf ans. Statut civique : Je suis célibataire, depuis déjà fort longtemps. Nationalité : Je suis de nationalité américaine, mais j'ai quelques origine car mon père était espagnol. Statut Social : Je suis plutôt en galère à vrai dire. Vos petites manies : passe son temps avec ses écouteurs sur les oreilles, il ne peut pas vivre sans musique - se réveille souvent en pleine nuit, pris par des crises d'angoisse - Il lui arrive de se perdre dans ses pensées, se déconnectant ainsi complètement de l'instant présent - adore boire du café - est maniaque avec mes cheveux - est allergique aux piqûres de guêpes - aime boire une bière pour décompresser - adore les lunettes de soleil - est un grand sportif : il pratique le Baseball, le Basketball et il aime faire un jogging tous les matins - il adore regarder les dessins animés en prenant son petit déjeuné - quand il est stressé il parle très peu, de même quand il est fatigué ou en colère - les deux de prison l'ont complètement changé. Avant c’était un jeune homme joyeux, ouvert, souriant, un peu naïf et qui aimait rire. - a un profond manque d'estime de lui - est très têtu - est méfiant, renfermé et discret. Malgré cela, quand on a acquis sa confiance, c'est quelqu'un de très gentil et attentionné - est très intelligent et doué, bien qu'il n'ait pas fait de grandes études - est très patient - est très nerveux - depuis sa sortie de prison, il est complètement perdu - il y a une chose qui n'a pas changé chez lui, c'est son côté rêveur, il garde toujours au plus profond son rêve de succès. - déteste regarder les informations - aime le soleil - aime se promener la nuit - n'est pas du tout violent.Groupe : Guilty Avez-vous envoyé votre secret à Mister Hide ? Il est important que vous le fassiez avant d'être validé sinon vous risquez d'être mis en attente longtemps et de perdre le rôle. ATTENTION VOTRE SECRET NE DOIT PAS FIGURER DANS VOTRE FICHE. Même si vous prenez un scénario et partagez votre secret avec quelqu'un, vous devez avoir un secret individuel, et envoyer, le secret commun + le secret individuel a Mister-Hide !
Spoiler:
 



two can keep a secret if one of them is dead.

Votre plus beau souvenir à Charleston :
Je me souviens d'un été. J'avais à environ six ans et ma petite sœur en avait cinq. Il faisait terriblement chaud. Maman nous avez fait de la limonade maison, et nous étions assis l'un en face de l'autre à la table de la cuisine. Nous ne savions pas quoi faire en cette belle journée. Nous avions épuisés notre stock de jeux et ce que nous voulions c'était une idée toute neuve. Finalement, nous sommes revenus au base : cache cache. Quand ce fût mon tour de me cacher, je suis monté au grenier. Je découvris alors dans cet endroit encore inconnu pour moi, un grand piano noir. Au lieu de me mettre dans un coin dans l'espoir que ma sœur ne me trouve pas, je m'assis derrière l'instrument. Pour une raison qui m'échappait, cet immense objet m'attirait. Je pianotais doucement sur n'importe quelle touche. C'était loin d'être joli, mais ça me plaisait. C'est un souvenir que je n'oublierais jamais, car c'est à ce moment précis que ma passion pour la musique vit le jour.
Quelle a été votre réaction à l'arrivée de l'ouragan ?
Quand l'ouragan est arrivé, je n'étais pas en ville. J'étais parti pour une semaine sur la côté ouest. Mes parents m'avaient fait la surprise de m'offrir des places pour un grand festival de musique. Je me suis senti impuissant face à la situation. Je suivais les informations en temps réel, mais je ne pouvais rien faire, ni joindre mes parents ou ma sœur. Tout ce que je voulais c'était savoir comment ils allaient, si ils avaient trouvé un endroit sûr, si ils avaient quitté la ville. Ce fût en vain. 

Qu'est ce qui vous a poussé a revenir habiter a Charleston ?
J'ai toujours voulu revenir dans ma ville natale. Après mon séjour en prison, je dois dire que je n'avais qu'une envie : m'éloigner de MT Pleasant. Certes, je ne suis qu'à quelques minutes de cet endroit, mais au moins à Charleston je me sens chez moi, bien que tout ait changé. C'est loin d'être le paradis, tout n'a pas changé du jour au lendemain, mais ça ne peut pas être pire qu'avant. C'était le mieux à faire pour moi, une sorte de retour aux sources. J'essais juste de me reconstruire, même si cela semble fort compliqué.

Quelle serait votre réaction si vous découvriez que votre voisin de pallier bien sous tout rapport cache en fait de lourds secrets ?
Qui serais-je pour le blâmer ? Après tout, nous avons tous des secrets, ces choses que nous gardons pour nous, pour une raison ou une autre. J'en ai moi même, et vous en avez aussi. On ne peut reprocher à quelqu'un d'avoir garder pour lui quelque chose dont il a honte ou qu'il ne souhaite pas partager. Il y a des secrets plus ou moins lourds, certes. Quand il est question d'un crime, c'est différent, je ne considère même pas cela comme un secret. Un secret n'est pas censé faire de mal à son entourage. Je pense que si j'apprenais que mon voisin avait un lourd secret, au lieu de l'incriminer de suite, je chercherais à comprendre, à me mettre à sa place. Ayant moi-même un passé lourd, je ne pourrais me permettre de le juger.


your story tells a lot about you.


C'est quoi ton petit nom ? : Sweet California Signe particulier ? : J'en ai aucunes idées. Première impression ? : Très joli forum *.* Comment as-tu découvert le forum ? Sur PRD Souhaites-tu être parrainé ? Non, merci (: Autre chose ? J'ai hâte de jouer parmi vous !  Avatar : Signaler ici l'avatar que vous avez choisi en respectant le code suivant pour être répertorié :
Code:
[size=9][color=#FA6C52◖[/color]Aaron Tveit ⊱ Silas L. Arkin [/size]






Dernière édition par Silas L. Arkin le Mer 3 Juil - 18:00, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
☇ HOW MANY LIES DID YOU TELL ? : 13
☇ COPYRIGHT : Folk Soul & tumblr
☇ MY FIRST DAY : 18/06/2013
☇ YOUR PARTNER IN CRIME : Single
☇ HOW OLD ARE YOU ? : 21
☇ MANY LIARS ? : Un seul, Silas.
☇ OPEN/BUSY ? : Dispo pour un sujet
le vrai mystère du monde est le visible et non l'invisible.
MessageSujet: Re: Silas ◮ I've been dreaming things yet to come. Mar 18 Juin - 18:28


your story tells a lot about you.


Once upon a time (...)
Attention, encore une fois votre secret ne doit pas figurer dans votre histoire.
 


Tapis dans le noir, j’attend. Je ne crois plus en rien. Je n’ai plus ni espoir, ni foi. J’ai des bleus pleins le corps, et mon visage n’est plus le miens. Dans la petite glace accrochée à l’autre bout de la pièce, je ne reconnais pas mon reflet. Je ne suis plus l’homme que j’étais. Je n’ai même plus l’impression d’être humain. Comment j’en suis arrivé là ? Moi même je ne sais pas. J’ai été accusé d’une chose dont je serais incapable : tuer un homme. Un vice de procédure, voilà ce dont j’ai été victime. Mais ce vice me tue petit à petit. Je n’ai pas ma place ici. Je n’ai pas la carrure pour me défendre face à des tueurs, des dealers, ou je ne sais quoi encore. Je sers de punching-ball à ces brutes. Je voudrais fuir, mais je suis coincé. Je ne peux donc que subir, encore et toujours. Je ne dors pas, ou peu. Je n’ai plus faim. Je n’ai pas mangé de vrai repas depuis des mois. Ce n’est pas faute de me donner ce qu’il faut, je n’ai juste pas faim. Comment voulez vous avoir de l’appétit dans un milieu pareil ? On m’a placé dans une cellule d’isolement. Ce n’est pas moi le problème, mais les autres. Etant le bouc émissaire de la prison, c’était le mieux à faire. 

Au départ, je gardais espoir. Puis le temps à passé. Au fil des jours, des semaines, des mois, une forme de désillusion s’installe en vous. Je pensais qu’ils se rendraient compte de leur erreur, mais non. Des empruntes sur une arme, et des soi-disant témoins oculaires. Je rapproche un peu plus mes genoux contre mon torse. J’étais heureux avant, j’avais une vie tout à fait normale. Ma tête me fait mal. Je ne sais plus depuis combien de temps cette migraine me martèle le crâne. J’ai l’impression que l’on me broie le cerveau comme une vulgaire noix. J’ai sommeil, mais j’ai peur de dormir. A chaque fois que ferme les yeux, d’horribles images font leur apparition. Toutes les nuits je suis en proie au cauchemar. Je me réveille, et je fixe le plafond. Je ne sais pas réellement à quel moment ma vie à basculer. Lorsque la police est venue m’arrêter ? Peut-être bien avant. Lorsque c’est homme a été tué ? C’est fort probable. Je m’appelle Silas Arkin, 29 ans, accusé à tort et dans l’attente d’un miracle.
~ ~ ~
Dis, tu te rappelles quand tu étais petit et que tu avais de grand projet pour ta vie d’adulte ? Moi oui. Je voulais devenir agent secret. C’est bizarre pour un enfant, je sais. Mon meilleur copain, Joacquim, il voulait être pompier. Ma première amoureuse voulait devenir princesse. Je vais vous confier un secret : Elle n’est jamais devenue princesse, il n’est jamais devenu pompier, et moi, je ne suis pas agent secret. Mais j’ai oublié de grandir. Je suis devenu barman, mais je continu de croire que je peux être qui je veux. J’ai la vie devant moi et je crois en mes rêves les plus fous. Pourquoi s’imposer des barrières ? J’ai le monde à ma portée. Je sais qu’avec de l’acharnement, du travail et en y mettant tout son cœur, on peut tout accomplir. Les gens disent que je suis trop idéaliste, trop rêveur, et que je devrais redescendre sur terre. Ils disent aussi qu’à 27 ans, je devrais être casé, avoir un emplois sûr et avoir un peu plus les pieds sur terre. Mais vous savez quoi ? J’en ai rien à faire de ce qu’ils disent. J’ai mes propres rêves, mes propres convictions, et je sais ce dont je suis capable ou non. Quand on a réellement foi en quelque chose, peu importe les obstacles, les dires, tout est possible. L’avis des autres m’importe peu. Si ils ne croient pas en moi, tant pis. Quand je serais célèbre, ils regretterons d’avoir dit « ce gosse n’arrivera jamais à rien. ». Oui, je veux être musicien professionnel. Je sais que ce n’est pas facile, mais je n’aime pas la facilité. Je joue du piano. Ma vie est écrite sur les touches de cet instrument. Quand je m’assois sur le tabouret et que mes doigts commencent à glisser doucement sur chaque touche, j’ai l’impression de tout oublier. Ca c’est une vraie passion, comme peu de gens en connaissent. Les gens ont perdu cette habitude de mettre toute leur âme dans quelque chose qu’ils aiment vraiment, par peur. Peur de quoi ? D’être déçu tout simplement. Car ils n’auront jamais le courage de se battre pour ce qui vaux le coup. Mais je refuse d’être comme eux. Je continuerais de me vouer corps et âme dans cet art qui m’apporte tellement.

« Arkin, au lieu de rêvasser, tu ne voudrais pas plutôt servir ce monsieur. » je relevai la tête vers mon patron. Les clients, bien sûr. Je me redressai hâtivement, puis attrapait un torchon. Je ne suis pas un mauvais employé, contrairement à ce que l’on pourrait penser. Je suis un peu maladroit et souvent perdu dans mes pensées, mais ça ne fait pas de moi quelqu’un de mauvais. MT Pleasant, ce n’est pas une très grande ville. A vrai dire, la seule chose qui m’ait poussé ici, c’est l’ouragan qui est survenu il y a six ans. L’avantage, c’est qu’elle se trouve à seulement quelques minutes de ma ville natale. Dès que je le pourrais, je retournerais y vivre. Mais pour le moment, je n’ai pas trop le choix. « Arkin ! Le café ! » s’énerva monsieur Lockwood. Je fis un signe de main afin de montrer que je gérais la situation. Vivement que je puisse rentrer chez moi. Je n’aurais plus à subir les représailles de mon patron, ou les remarques désobligeantes des clients. J’aime bien être barman, mais je n’aime pas les clients qui se sentent obligé de me dire que je ne suis pas « très adulte ». Non, je ne suis pas un bisounours naïf. Excusez-moi de croire qu’il y a encore un peu d’espoir dans ce bas monde. Au moins, mes rêves me tiennent debout et je continue d’avancer et d’encaisser. Seulement, mes rêves ne payent pas encore le loyer, donc je dois continuer de bosser.
~ ~ ~

Un bruit sourd me tira de mon sommeil. Je me relevai brusquement dans mon lit. Plus rien. Il était minuit et demi. Certainement le fruit de mon imagination. Je me remettais correctement dans mes draps lorsque j’entendis une nouvelle fois ce même bruit. Je me décidai à aller voir d’où provenait ces étranges coups. J’enfilai une paire de tongues, puis je sortis de ma chambre et longeai le couloir. Les coups se faisaient de plus en plus insistant, et j’entendais des voix à présent. Cela semblait venir de l’entrée. Effectivement, on frappait à la porte. « Monsieur Arkin, c’est la dernière fois que je le dis : ouvrez ou nous enfonçons la porte. » criait une voix. Je me précipitais à la porte avant de l’ouvrir. Quatre policiers armés jusqu’aux dents se tenaient sur le perron. « Bonsoir messieurs que puis-je f… » je n’eus même pas le temps de terminer ma phrase que celui qui semblait être le lieutenant me plaqua contre le mur. « Silas Arkin, je vous arrête pour le meurtre de Juan Andrews. ». La joue plaquée contre les pierres, je ne comprenais rien de ce qui se passer. Qui était ce Juan ? Ai-je vraiment une tête de meurtrier ? Le lieutenant continua alors qu’il me passait les menottes « Vous avez le droit de garder le silence, tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous. » il continua un long monologue comme ceux que l’on voit dans ces séries policières. Je les écoutais d’une oreille distraite, cherchant toujours pourquoi je me retrouvais dans cette situation. Je n’avais tué personne. L’acier des menottes me faisaient atrocement mal. Elles me coupaient la circulation du sang. En plus, je n’avais sûr moi qu’un tee-shirt et un bermuda troué. Comment avaient-ils pu en venir à la conclusion que j’avais tué cet homme ? Je n’ai ni arme, ni mobile et encore moins le sang froid pour descendre quelqu’un. On me conduisit alors à travers l’allée qui menait jusqu’à la voiture de police. Les gyrophares m’aveuglèrent. Il me fallu un quelques secondes avant de retrouver une vision normal. Ils me poussèrent à l’arrière de la voiture avant de claquer la porte derrière moi. Je jetais un regard à ma petite maison. Elle n’était en très bon état et elle ressemblait à toutes les autres maisons de la rue, mais elle me convenait tout à fait. J’étais loin d’imaginer que je partais pour si longtemps. 
~ ~ ~
« Monsieur Arkin que pouvez-vous dire pour vôtre défense  ? » « S’il vous plaît, qu’espérez-vous de ce procès ? » « Pensez-vous que les juges vont être clément avec vous ? ». Les questions fusaient dans tous les sens. J’essayais tant bien que mal d’en faire abstraction. Le chemin jusqu’à la porte du tribunal me sembla interminable. Il y avait des journalistes, des caméras, des micros partout. Ils se mettaient en travers de mon chemin. Mon avocat et des policiers les repoussaient comme ils le pouvaient. J’avançais tête baissé, ignorant les questions, ignorant les remarques acerbes des passants. Personne ne croit en mon innocence, à part mon avocat. C’est son boulot en même temps. Cela fait déjà deux longs mois que je vis cet enfer. Je suis retourné une fois chez moi, pour prendre des rechanges. Il y avait une escorte de dix policiers avec moi, comme si j’allais aggraver mon cas en me sauvant. 

Ce qui m’inculpe ? Une arme avec mes empreintes dessus et un témoin oculaire, un peu louche d’ailleurs. J’ai déjà été sommé de participer à deux procès, qui n’ont pas été très concluant. Malheureusement, je suis tout de même en préventive depuis mon arrestation. Je m’attend au pire. Malgré un manque de preuve certain, tous semblent vouloir m’inculper. J’ai le ventre noué, les mains moites et tremblante. Chaque fois que je relève le regard, je ne vois que des regards désolés ou accusateur. Je n’ai jamais été aussi mal en point de ma vie. Si je suis inculpé, je ne sais pas comment tout cela se finira. Perpétuité ? Fort probable, ou au minimum une bonne trentaine d’années de prisons. Je vivais une vie normale, sans demander rien à personne, et voilà qu’on m’accuse à tort et à travers. Si ils étaient un minimum lucide, il verrait très bien que je ne suis pas le vrai meurtrier. Un alibi ? J’en ai un, je travaillais, mais ce n’est pas assez valable d’après eux. Evidemment, le seul qui peut témoigner de ma présence est mon patron, sauf qu’il n’est plus sûr que j’étais vraiment au bar. Evidemment, il était ivre mort sur une chaise. Le meurtre a eut lieu à l’heure où je faisais la fermeture. Par conséquent, aucuns clients ne peut attester de ma présence. C’est comme si tout avait été manigancer pour m’accabler. Seulement, j’étais le seul à le voir de cette façon.
~ ~ ~ 
Vous avez déjà eu cette sensation que tout vôtre monde s’écroule ? Que tout ce que vous avez bâti au cours de vôtre vie disparaît en poussière ? Que vous retrouvez seul au milieu d’étrangers ? Durant des semaines j’ai fais un horrible cauchemar : Je suis tranquillement au bord d’un lac, quand un étranger me pousse dans l’eau. Je pense savoir nager, mais bizarrement, j’ai beau faire ce que je veux, je coule. Il y a du courant, qui me ballote d’un côté puis d’un autre. Je me débats tant que je peux, en vain. Au bout d’un moment je suis à bout de force, alors je me laisse couler. J’ai un dernière espoir quand j’aperçois finalement le rivage. Quand je crois que je vais enfin pouvoir enfin sortir la tête de l’eau et reprendre une grande inspiration, je vois une main plonger et me maintenir la tête dans l’eau. Cette main qui me maintient sous l’eau, c’est le juge lorsqu’il a annoncé ma condamnation. A ce moment-là, tous mes muscles se sont crispés et ma respiration s’est coupée. Je suis juste resté tétanisé sur le banc. Le juge a dit que j’avais de la chance, que je prenais seulement trente-cinq ans de prison. Seulement trente-cinq ans, il ne mesurait pas ses mots. J’allais devoir faire toutes ces années de prison alors que j’étais innocent. Je regardais mes mains toujours liés par ces satanées menottes. A force, j’en avais la marque. Ma peau était à vif à l’endroit où le fer frottait. J’osais à peine bouger de peur d’aggraver un peu plus les brûlures.

Le tribunal se vida rapidement à la fin de ce dernier procès. J’allais être transféré à la prison la plus proche et cet idée me terrorisé. Traitez moi de mauviette si vous le souhaitez, vous ne savez rien. La préventive, c’était déjà l’horreur, alors je n’osais imaginer ce que serez la prison. Mon visage était déjà marquer par la fatigue. De profonde cernes cerclées mes yeux, mes joues étaient creusées, mon teint était livide, mon regard était complètement vide : j’avais l’air d’être revenu d’entre les morts. On m’aurait condamné à la chaise électrique que j’aurais eu la même réaction. On me privait de toutes libertés, on allait m’enfermer comme un vulgaire animal. J’étais comme ces chiens considérés dangereux à cause d’un qui a mordu un enfant : je n’avais rien fait, mais je payais pour les autres. Mon avocat vînt se poster devant moi « Je suis désolé monsieur Arkin, j’aurais voulu faire mieux pour vous. » dit-il en me fixant. Je relevais le regard vers lui. Cet avocat m’avait été imposé. Je n’avais pas les moyens de m’offrir mon propre avocat. Si au début je pensais qu’il était de mon côté, je n’avais plus la même opinion maintenant. Il avait fait le strict nécessaire. Etre désolé ne suffisait pas dans ce cas. « Vous êtes content je présume. Vous n’aurez pas d’ennuis. » c’était bien la seule chose qu’il redoutait, les ennuis. Je ne sais pas qui est derrière tout ça, mais ce jugement est le sien. Si je m’en sortais, je le dérangeais. Si je sortais, c’était grâce à mon avocat, donc mon avocat dérangeait. Voilà pourquoi il n’avait pas chercher à me disculper plus que ça. Monsieur voulait s’en sortir sans se mouiller les plumes, mais c’était moi qui trinquais.
~ ~ ~
« Arkin, c’est l’heure. » déclara le gardien en ouvrant la porte de ma cellule. Je me levai difficile et m’approcher doucement. Je tendis les mains vers lui. Il me passa les menottes, qui une fois de plus me firent un mal de chien. Il me laissa passer et je me retrouvais dans le sombre couloir. Les lumières éclairaient très mal, et vacillaient de temps à autres. J’avançais, la tête baissée, aux côtés de ce gardiens qui avait une carrure bien plus importante que la mienne. On traversa différents couloirs, comme d’habitude, puis on arriva devant la fameuse porte. Le gardien frappa trois fois. « Laissez le entrer. ». Il ouvrit la porte et me poussa à entrer. Il claqua la porte derrière moi. « Bonjour Silas, avances donc. Comment tu vas aujourd’hui ? ». J’avançai vers la chaise installée en face du psychologue. Voilà un an que j’étais en prison, et un an que j’étais obligé d’avoir des consultations avec ce psychologue deux à trois fois par semaine. Je m’assis comme à mon habitude en face de lui tout en évitant son regard. « Comme un prisonnier. » souflais-je. J’avais toujours la même réponse, je trouvais cette question stupide. Je suis en prison, comment voulez-vous que ça aille ? Il nota une nouvelle fois cette réponse dans son carnet. « Qu’a-tu fais depuis la dernière fois que nous nous sommes vus ? » demanda-t-il d’un ton faussement intéressé. Tout ce qu’ils attendaient, c’était que j’avoue mon crime. Ils pouvaient toujours attendre, je n’ai rien fait. « Rien. » déclarai-je sèchement. Je sentais le regard du psychologue me fixer avec insistance. « Rien ? Tu n’es pas sorti de ta cellule ? ». Je fixais mes menottes. « Non. » lâchais-je. Je n’étais sorti que pour manger, c’était la pure vérité. « Pourquoi ne vas-tu pas faire du sport avec tes camarades ? » demanda-t-il. Je relevai mon regard vers lui. « Ce ne sont pas mes camarades. ». Je vis l’interrogation dans les yeux du docteur Russel. « Et pourquoi ça ? ». Je soupirai. Il ne comprenait rien à rien. « Ils savent pourquoi ils sont là. ». Il s’appuya dans le fond de son siège. « Toi aussi tu sais pourquoi tu es là. » déclara-t-il. Mon regard se plongea dans le sien. Je cherchais ne serait-ce qu’une once de compassion, mais il n’y en avait pas. Lui aussi me croyait coupable, comme tout les autres. « Non. ».  Le docteur Russel se redressa avant de croiser les doigts sur son bureau. « Ecoutes Silas, nier ne changera rien, le jugement a été rendu. » dit-il comme si c’était une chose totalement banale. Il croyait que ces mots me ferait changé d’avis. « Le juge m’a peut-être considéré coupable, mais ça ne veut pas dire que c’est la vérité. ». Le médecin me regardait d’un air dubitatif. « En règle général, si. ». Il ne reviendrait jamais sur la décision du procès. Ce n’était qu’un abrutit de psychologue, rangé du côté des juges et des policiers, qui était incapable de penser par lui-même. « En règle général, l’enquête est menée comme il se doit, et le verdict est rendu de manière impartiale. ». Le visage du psychologue semblait de plus en plus dur et fermé, ce qui ne faisait que renforcer l’idée que j’étais victime d’un coup monté. « Vous avez souvent des visites ? » demanda-t-il en fronçant les sourcils. Je secouai la tête négativement. Ni famille, ni amis, personne. J’étais réellement seul, ce n’était pas juste une impression. Le psychologue semblait pensif. « Je pense que ce sera tout pour aujourd’hui. ». Il téléphona au gardien, qui, quelques instants plus tard se trouvait dans l’encadrure de la porte. Je n’avais plus qu’à retourner dans ma cellule jusqu’à ma prochaine « sortie ».

~ ~ ~

« Attendez-là. » je restai planté devant la porte, dans l'attente d'un signe. J'avais soi-disant de la visite. J'avais beau me creuser la cervelle, je ne voyais pas qui cela pouvait être. En presque deux ans, je n'avais eu qu'une seul visite : ma grand-mère. Cette visite l'avait détruite moralement, je lui avais donc dit de ne plus venir me voir, que c'était mieux pour elle. Depuis ce temps, je n'avais vu personne. Ni amis, ni famille, personne. Qui pouvait bien avoir eu l'idée de venir me voir ? Finalement, la porte s'ouvrit. Je fis quelques pas à l'intérieur, m'avançant vers les parloirs. Un seul homme y était assit. Il semblait à peine plus âgé que moi. Ce devait être ma visite, puisque personne d'autre n'était là. Je m'approchai et m'installai sur la chaise placée en face de la vitre. J'attrapai le téléphone d'une main tremblante. « Bonjour. » je scrutais du regard cet homme assit en face de moi. Il me salua à son tour avant de continuer « Je m'appelle Maël Livingston, je suis avocat. Je veux t'aider à te sortir de là. Il va falloir que tu m'aides également. Que tu me dises tout ce qui s'est passé. ». Je le regardais fixement, sans comprendre où il voulait en venir. J'hésitais un instant « Qu'est-ce que vous voulez dire par « m'aidez » ? ». Il secoua devant la vitre un dossier jaune. « Je connais ton histoire, et je sais que tu es innocent. ». Je n'arrivais pas à croire un seul mot de ce qu'il disait. Il me croyait ? Il savait que j'étais innocent ? Mes mains tremblaient, ainsi que mon genoux qui s'agitait nerveusement. C'était la seul et unique personne que j'avais entendu dire cela en deux ans. « Vous pensez que c'est possible ? Que vous pouvez y arriver ?  ». Il hocha la tête. Un mince sourire se dessina sur mes lèvres. C'était bien la première fois que cela arrivait depuis que j'étais en prison. Une certaine forme d'espoir semblait renaître en moi, quelque chose que je pensais avoir définitivement perdu. « Il faut que je parte. Je reviens bientôt. ». Je le regardais se lever et disparaître derrière la porte blindé. Je reposai le téléphone et restai un instant assis. J'essayais de ne pas placer tout mes espoirs sur cet homme dont j'ignorais tout, mais j'avais peut-être une chance de m'en sortir et surtout, une nouvelle raison de rester en vie.

~ ~ ~ 

Je me réveillai en sursaut. J'avais encore fait un de ces affreux cauchemars. J'essuyai mon front couvert de sueur avant de me tirer de mes draps. Il était déjà sept heures, je savais très bien que je n'allais pas arriver à retrouver le sommeil, alors à quoi bon rester coucher. Depuis ma sortie de prison, je n'ai pas réussi à dormir une nuit sans faire l'un de ces cauchemars. Cela fait maintenant deux mois. Je suis l'homme le plus heureux du monde, il n'y pas de doute là-dessus. Certes, ma réinsertion s'avère plus compliqué que je ne l'aurais pensé, mais je ne suis plus en prison, et c'est le principal. De plus j'étais revenu m'installer dans ma ville natale, comme je le désirais depuis si longtemps. Je n'avais trouvé qu'un petit appartement, mais ça ne reste que provisoire. Je ne remercierais jamais assez Maël de m'avoir tiré de cette histoire, sans lui je serais très certainement toujours à croupir au fond de ma cellule, ou peut-être même pire. J'enfilai un gilet avant de sortir de ma chambre. J'aperçus alors une lettre sur le pas de ma porte. Encore une. Je savais très bien ce que c'était, j'en avais eu environs une dizaine similaires à celle-ci durant les derniers jours. Des menaces, encore et toujours. Pour le moment, je n'en ai parlé à personne, j'ai trop peur pour cela. J'allais la récupérer et la posais avec les autres, afin que le moment venu, j'ai toute les preuves nécessaires sous la main. J'espérais juste que les choses ne tourne pas mal, pour moi, ou pour mon entourage.



_________________


citation citation citation. « UC. - RAIN BIRD »


Dernière édition par Silas L. Arkin le Mer 3 Juil - 17:58, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
☇ HOW MANY LIES DID YOU TELL ? : 49
☇ COPYRIGHT : STRAWBERRY INSANE - TOXIC DREAM
☇ MY FIRST DAY : 14/06/2013
☇ YOUR PARTNER IN CRIME : .
☇ HOW OLD ARE YOU ? : 25
☇ OPEN/BUSY ? : Dispo pour un sujet
le vrai mystère du monde est le visible et non l'invisible.
MessageSujet: Re: Silas ◮ I've been dreaming things yet to come. Mar 18 Juin - 18:48

Bienvenue cher monsieur 
Bon courage pour ta fiche =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
☇ HOW MANY LIES DID YOU TELL ? : 13
☇ COPYRIGHT : Folk Soul & tumblr
☇ MY FIRST DAY : 18/06/2013
☇ YOUR PARTNER IN CRIME : Single
☇ HOW OLD ARE YOU ? : 21
☇ MANY LIARS ? : Un seul, Silas.
☇ OPEN/BUSY ? : Dispo pour un sujet
le vrai mystère du monde est le visible et non l'invisible.
MessageSujet: Re: Silas ◮ I've been dreaming things yet to come. Mar 18 Juin - 19:43

Mercii 

_________________


citation citation citation. « UC. - RAIN BIRD »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
☇ HOW MANY LIES DID YOU TELL ? : 677
☇ COPYRIGHT : BBF + TUMBLR
☇ MY FIRST DAY : 07/07/2010
☇ HOW OLD ARE YOU ? : 29
☇ MANY LIARS ? : Nemo ☇ Winnilla
☇ OPEN/BUSY ? : Dispo pour un sujet
le vrai mystère du monde est le visible et non l'invisible.
MessageSujet: Re: Silas ◮ I've been dreaming things yet to come. Mar 18 Juin - 20:57

Un gossip boy parmi nous 
Bienvenue 
Bon courage pour ta fiche I love you

_________________


     
    + WE CAN BE  HEROES JUST FOR ONE DAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
☇ HOW MANY LIES DID YOU TELL ? : 388
☇ COPYRIGHT : (c)purple haze `bazzart
☇ MY FIRST DAY : 03/11/2010
☇ YOUR PARTNER IN CRIME : Dream what you want to dream ; go where you want to go ; be what you want to be, because you only have one life to live and one chance to do all the things you want to do.
☇ HOW OLD ARE YOU ? : 23
☇ OPEN/BUSY ? : Dispo pour un sujet
le vrai mystère du monde est le visible et non l'invisible.
MessageSujet: Re: Silas ◮ I've been dreaming things yet to come. Mar 18 Juin - 21:47

HAAAAN AARON TVEIT + SILAS + CET AVATAR 
bienvenuuue parmi nous ! et réserve-moi un petit lien 

_________________

WHO LET THE DOGS OUT ?!
« uc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
☇ HOW MANY LIES DID YOU TELL ? : 13
☇ COPYRIGHT : Folk Soul & tumblr
☇ MY FIRST DAY : 18/06/2013
☇ YOUR PARTNER IN CRIME : Single
☇ HOW OLD ARE YOU ? : 21
☇ MANY LIARS ? : Un seul, Silas.
☇ OPEN/BUSY ? : Dispo pour un sujet
le vrai mystère du monde est le visible et non l'invisible.
MessageSujet: Re: Silas ◮ I've been dreaming things yet to come. Mar 18 Juin - 22:23

Merci mesdemoiselles 

Zara > Of course que je te reserve un lien 

_________________


citation citation citation. « UC. - RAIN BIRD »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
☇ HOW MANY LIES DID YOU TELL ? : 30
☇ COPYRIGHT : myself
☇ MY FIRST DAY : 08/06/2013
☇ YOUR PARTNER IN CRIME : i'm alone
☇ HOW OLD ARE YOU ? : 29
☇ OPEN/BUSY ? : Dispo pour un sujet
le vrai mystère du monde est le visible et non l'invisible.
MessageSujet: Re: Silas ◮ I've been dreaming things yet to come. Mer 19 Juin - 1:20

Bienvenue parmi nous
j'adore le choix de prénom -->

_________________
uc uc uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
le vrai mystère du monde est le visible et non l'invisible.
Invité
MessageSujet: Re: Silas ◮ I've been dreaming things yet to come. Mer 19 Juin - 12:12

Aaron Tveit
Bienvenuuuuue parmi nous (a)
j'aime beaucoup le début de ta fiche j'ai hâte d'en apprendre plus !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
☇ HOW MANY LIES DID YOU TELL ? : 13
☇ COPYRIGHT : Folk Soul & tumblr
☇ MY FIRST DAY : 18/06/2013
☇ YOUR PARTNER IN CRIME : Single
☇ HOW OLD ARE YOU ? : 21
☇ MANY LIARS ? : Un seul, Silas.
☇ OPEN/BUSY ? : Dispo pour un sujet
le vrai mystère du monde est le visible et non l'invisible.
MessageSujet: Re: Silas ◮ I've been dreaming things yet to come. Mer 19 Juin - 13:36

Merci I love you 
J'espère être à la hauteur de vos espérances !

_________________


citation citation citation. « UC. - RAIN BIRD »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
☇ HOW MANY LIES DID YOU TELL ? : 13
☇ COPYRIGHT : Folk Soul & tumblr
☇ MY FIRST DAY : 18/06/2013
☇ YOUR PARTNER IN CRIME : Single
☇ HOW OLD ARE YOU ? : 21
☇ MANY LIARS ? : Un seul, Silas.
☇ OPEN/BUSY ? : Dispo pour un sujet
le vrai mystère du monde est le visible et non l'invisible.
MessageSujet: Re: Silas ◮ I've been dreaming things yet to come. Mer 26 Juin - 22:27

Ça serait possible d'avoir un délais s'il vous plaît ? Smile

_________________


citation citation citation. « UC. - RAIN BIRD »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
☇ HOW MANY LIES DID YOU TELL ? : 677
☇ COPYRIGHT : BBF + TUMBLR
☇ MY FIRST DAY : 07/07/2010
☇ HOW OLD ARE YOU ? : 29
☇ MANY LIARS ? : Nemo ☇ Winnilla
☇ OPEN/BUSY ? : Dispo pour un sujet
le vrai mystère du monde est le visible et non l'invisible.
MessageSujet: Re: Silas ◮ I've been dreaming things yet to come. Dim 30 Juin - 14:04

Délai accordé I love you

_________________


     
    + WE CAN BE  HEROES JUST FOR ONE DAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
☇ HOW MANY LIES DID YOU TELL ? : 13
☇ COPYRIGHT : Folk Soul & tumblr
☇ MY FIRST DAY : 18/06/2013
☇ YOUR PARTNER IN CRIME : Single
☇ HOW OLD ARE YOU ? : 21
☇ MANY LIARS ? : Un seul, Silas.
☇ OPEN/BUSY ? : Dispo pour un sujet
le vrai mystère du monde est le visible et non l'invisible.
MessageSujet: Re: Silas ◮ I've been dreaming things yet to come. Dim 30 Juin - 17:02

Merci ♥

_________________


citation citation citation. « UC. - RAIN BIRD »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
☇ HOW MANY LIES DID YOU TELL ? : 677
☇ COPYRIGHT : BBF + TUMBLR
☇ MY FIRST DAY : 07/07/2010
☇ HOW OLD ARE YOU ? : 29
☇ MANY LIARS ? : Nemo ☇ Winnilla
☇ OPEN/BUSY ? : Dispo pour un sujet
le vrai mystère du monde est le visible et non l'invisible.
MessageSujet: Re: Silas ◮ I've been dreaming things yet to come. Dim 30 Juin - 17:04

C'est normal ta fiche est bien avancé, hâte de voir la suite alors  

_________________


     
    + WE CAN BE  HEROES JUST FOR ONE DAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
le vrai mystère du monde est le visible et non l'invisible.
Invité
MessageSujet: Re: Silas ◮ I've been dreaming things yet to come. Dim 30 Juin - 19:29

I love you j'adore le début de ta fiche ! hâte de lire la suite !!
Revenir en haut Aller en bas

avatar
☇ HOW MANY LIES DID YOU TELL ? : 13
☇ COPYRIGHT : Folk Soul & tumblr
☇ MY FIRST DAY : 18/06/2013
☇ YOUR PARTNER IN CRIME : Single
☇ HOW OLD ARE YOU ? : 21
☇ MANY LIARS ? : Un seul, Silas.
☇ OPEN/BUSY ? : Dispo pour un sujet
le vrai mystère du monde est le visible et non l'invisible.
MessageSujet: Re: Silas ◮ I've been dreaming things yet to come. Dim 30 Juin - 20:13

Oh merci, vous êtes adorables 

_________________


citation citation citation. « UC. - RAIN BIRD »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
☇ HOW MANY LIES DID YOU TELL ? : 13
☇ COPYRIGHT : Folk Soul & tumblr
☇ MY FIRST DAY : 18/06/2013
☇ YOUR PARTNER IN CRIME : Single
☇ HOW OLD ARE YOU ? : 21
☇ MANY LIARS ? : Un seul, Silas.
☇ OPEN/BUSY ? : Dispo pour un sujet
le vrai mystère du monde est le visible et non l'invisible.
MessageSujet: Re: Silas ◮ I've been dreaming things yet to come. Mer 3 Juil - 18:01

J'ai terminé ma fiche ♥

_________________


citation citation citation. « UC. - RAIN BIRD »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
☇ HOW MANY LIES DID YOU TELL ? : 188
☇ COPYRIGHT : bavboule + tumbblr
☇ MY FIRST DAY : 12/03/2013
☇ YOUR PARTNER IN CRIME : Matthew et Samara sont les seuls qui ne m'ont pas tourné le dos. Si la polygamie était de mise je les épouserai certainement tout les deux.
☇ HOW OLD ARE YOU ? : 24
☇ MANY LIARS ? : Red > Jaden > Marley
☇ OPEN/BUSY ? : Dispo pour un sujet
le vrai mystère du monde est le visible et non l'invisible.
MessageSujet: Re: Silas ◮ I've been dreaming things yet to come. Mer 3 Juil - 20:01

 Je m'occupe de ta fiche ce soir !

_________________


    Should i hate you after all these years.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
☇ HOW MANY LIES DID YOU TELL ? : 188
☇ COPYRIGHT : bavboule + tumbblr
☇ MY FIRST DAY : 12/03/2013
☇ YOUR PARTNER IN CRIME : Matthew et Samara sont les seuls qui ne m'ont pas tourné le dos. Si la polygamie était de mise je les épouserai certainement tout les deux.
☇ HOW OLD ARE YOU ? : 24
☇ MANY LIARS ? : Red > Jaden > Marley
☇ OPEN/BUSY ? : Dispo pour un sujet
le vrai mystère du monde est le visible et non l'invisible.
MessageSujet: Re: Silas ◮ I've been dreaming things yet to come. Jeu 4 Juil - 10:57

J'ai vraiment dévoré ta fiche ! J'adore ton personnage et son histoire  
Tu es donc validé avec plaisir , bon jeu parmi nous  
Je t'invite à faire les demandes "administrative" et à jeter un coup d'oeil
Ici et

_________________


    Should i hate you after all these years.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
☇ HOW MANY LIES DID YOU TELL ? : 13
☇ COPYRIGHT : Folk Soul & tumblr
☇ MY FIRST DAY : 18/06/2013
☇ YOUR PARTNER IN CRIME : Single
☇ HOW OLD ARE YOU ? : 21
☇ MANY LIARS ? : Un seul, Silas.
☇ OPEN/BUSY ? : Dispo pour un sujet
le vrai mystère du monde est le visible et non l'invisible.
MessageSujet: Re: Silas ◮ I've been dreaming things yet to come. Jeu 4 Juil - 11:41

Oh merci ♥
Je m'attelle au reste alors 

_________________


citation citation citation. « UC. - RAIN BIRD »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

le vrai mystère du monde est le visible et non l'invisible.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Silas ◮ I've been dreaming things yet to come.

Revenir en haut Aller en bas

Silas ◮ I've been dreaming things yet to come.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Répartition de Silas Meyblum
» i was dreaming for so long (hope&delysia)
» eurydice&basile ❝ all these little things ❞
» Flavia Albina ¤ Real things in the darkness seem no realer than dreams...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
50 things I'm hidding from you ::  Le choix du peuple  :: Bienvenue a Charleston :: Passeport en cours de validation-