AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

i never want to hurt you ✚ matthew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
☇ HOW MANY LIES DID YOU TELL ? : 188
☇ COPYRIGHT : bavboule + tumbblr
☇ MY FIRST DAY : 12/03/2013
☇ YOUR PARTNER IN CRIME : Matthew et Samara sont les seuls qui ne m'ont pas tourné le dos. Si la polygamie était de mise je les épouserai certainement tout les deux.
☇ HOW OLD ARE YOU ? : 24
☇ MANY LIARS ? : Red > Jaden > Marley
☇ OPEN/BUSY ? : Dispo pour un sujet
le vrai mystère du monde est le visible et non l'invisible.
MessageSujet: i never want to hurt you ✚ matthew Mar 18 Juin - 0:11


Tomber amoureux est le phénomène le plus mystérieux de l'univers.
Ceux qui aiment au premier regard vivent la version la moins inexplicable du miracle :
s'ils n'aimaient pas auparavant, c'était parce qu'ils ignoraient l'existence de l'autre.
Le coup de foudre à retardement est le plus gigantesque défi à la raison.

(abluearrow)@tumblr
L'ouverture du restaurant de Dylan lui demandait un travail monstre, voilà une petite semaine que la machine était en route et elle rencontrait déjà les premiers ennuis et  dans la mesure où cette réinstallation à Charleston n'avait été pas un projet de plusieurs long mois, elle avait du faire avec un effectif restreint et mettre les mains dans le cambouis. Alors ce matin elle s'en était allée un peu comme une voleuse quittant le lit de son petit ami en lui laissant un dernière baiser sur les lèvres, qui n'eut pas pour effet de réveiller la belle au bois dormant, et lui laissa un mot sur la table de chevet pour qu'il ne se sente pas totalement abandonné au réveil. Il fallait dire que depuis deux/trois jours Dylan était à cran et ne lui accordait plus tellement le temps qu'il méritait, quelque chose dans ce retour aux sources avait provoqué un éloignement entre eux et voilà que Wren était réapparu comme un mauvais rêve. Elle n'avait rien dit à Matthew, elle ne voulait pas qu'il s'imagine quoi que ce soit et à vrai dire elle n'arrivait pas même à mettre des mots sur ce retour inattendu. Un triste destin s'était abattu sur la bande six ans auparavant, chacun d'eux avaient réagis à sa manière, mais comparé à Alix ou Matthew, Wren s'était comporté comme un mort, il n'avait pas donné de nouvelles, ne cherchait pas non plus à en avoir de leur part. Bref il avait disparu en même temps qu'Alex et même si Dylan pouvait se montrer indulgente sur beaucoup de choses, il lui faudrait un sacrés trauma pour oublier et pardonner tout ça. Bref elle savait bien que Matt finirait par le croiser alors il fallait lui parler de tout ça mais il fallait être subtile, il était hors de question que ce retour en fanfare émette le moindre doute sur leur relation. Matt l'avait sauvé d'elle même et elle n'était pas en couple avec lui parce qu'elle se sentait reconnaissante, elle était tombée amoureuse de lui pendant leur guérison et l'affection qu'elle lui avait porté avant ça avait simplement renforcé leurs liens. Qui l'aurait cru hein ? Dylan et Matthew s'était jusqu'alors toujours comportés comme des frères et sœurs, se chamaillant comme des enfants mais sans jamais installer la moindre ambiguïté. Peut être parce que Wren faisait encore parti du paysage … En ce qui concernait le présent, Dylan était heureuse et ne devait surtout pas remettre en doute sa vie sous prétexte qu'il avait remontré le bout de son nez, armé d'excuses. Après une matinée de travail acharné au restaurant, il fallait encore modifier la carte parce que certains plats n'étaient pas adaptés à la population aisé et exigeante de Bell Garden, revoir quelques points de déco qu'elle n'avait pas pu finaliser avant et faire passer une série d’entretiens pour être sure qu'elle aurait une équipe de serveurs en béton. L'heure de déjeuner arriva à pique, Dylan était au bord de la crise de nerf parce que les néons au dessus du bar ne fonctionnaient soudainement plus. Elle savait qu'après un bon repas et un bon verre de vin elle serait plus détendue. Comme une bonne partie de la semaine depuis qu'ils vivaient à deux, Dylan alla rejoindre Matthew pour déjeuner. Sur le petit mot qu'elle lui avait laissé le matin même elle avait mit l'adresse d'un restaurant chinois qui venait d'ouvrir et qu'elle avait envie de tester. Elle s'y rendit donc le cœur un peu lourd mais dans l'optique de passer un agréable moment avant tout.

« Une table pour deux s'il vous plaît. » Le serveur lui emboîta le pas et l'installa à une table un peu tranquille au coin de la terrasse. Le restaurant avait une allure très chic qui baignait parfaitement avec l'esprit de cette ville. Dylan alluma une cigarette en attendant l'arriver de Matt, c'était la cigarette la plus agréable de toute sa journée, elle lui donnait une impression de détente extrême, tout ce dont elle avait besoin. Mais quand elle vit son petit ami arrivé, elle s'empressa de l'éteindre. Il arriva à la table et comme un reflex Dylan se leva pour l'embrasser, « Bonjour mon chéri. Je suis contente de te voir, cette matinée a tout simplement été un enfer … enfin, » dit-elle en finissant par se rassoir. « Comment ça va toi ? J'espère que je ne t'ai pas réveillé en partant ce matin ? » Elle savait bien que non mais c'était toujours plaisant ces petites banalités.

_________________


    Should i hate you after all these years.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
☇ HOW MANY LIES DID YOU TELL ? : 76
☇ COPYRIGHT : bazzart
☇ MY FIRST DAY : 02/06/2013
☇ YOUR PARTNER IN CRIME : Dylan
☇ HOW OLD ARE YOU ? : 31
☇ OPEN/BUSY ? : Dispo pour un sujet
le vrai mystère du monde est le visible et non l'invisible.
MessageSujet: Re: i never want to hurt you ✚ matthew Mer 19 Juin - 10:21

I haven't hear anything... Just a dream, a nightmare, telling me you were leaving. This stupid idea that you might leave. I don't know if I wanna wake up or not. I just want you to stay, close, so close to me.

Matthew & Dylan  Wondering where the time leads us
I never want to hurt you 






Les souvenirs sont souvent la seule chose réelle qui nous reste du passé. Ils semblent définir qui nous avons été et qui nous serons dans l'avenir. Mais force est de constater que parfois l'on refoule ces moments que nous avons vécus, uniquement pour nous retrouver dans une position de force face à notre destin. Si nous ne sommes plus conditionnés par ce qui a été, nous devenons les maîtres de ce que nous serons. Illusoire cependant de croire que l'on peut réellement oublier et prétendre que tout ce qui a eu lieu n'a jamais existé. 


Depuis qu'ils étaient revenus à Charleston, Matthew était tracassé. Ce qui le tracassait le plus c'était le sentiment que Dylan était elle soucieuse bien trop souvent. Ces moments où il feignait ne pas remarquer qu'elle avait la tête ailleurs se multipliaient et il ne savait pas quoi faire. Ils avaient affronté la mort d'Alex ensemble. Mais si Alex était parti, Wren avait survécu, et cette pensée qui aurait dû être réconfortante, chagrinait le bellâtre. Ce qui avait uni sa dulcinée à lui c'était le temps, l'affection réciproque et une attirance physique qui aujourd'hui résistait encore aux griefs du temps passant. Il avait tenté d'être un grand frère pour elle lorsque Alex était mort, Wren parti... mais force est de constater que leurs rapports sont devenus incestueux par la suite. Et c'était loin de lui déplaire. L'affection qui naît ainsi est probablement plus stable et solide que celle que le coeur nous dicte sans raison et rétracte tout aussi bizarrement. Pourtant, il ne pouvait penser qu'il n'y avait pas de passion entre eux. Seulement celle-ci s'était construite intelligemment avec le temps, posée sur un ciment de respect et d'amour qu'ils n'avaient pas pu contrôler. Matthew s'était senti coupable l'espace de deux secondes avant d'embrasser Dylan pour la première fois. Pourquoi, A cause de Wren évidemment, c'était son ami et il n'imaginait pas qu'en lui confiant Dylan, en lui demandant de prendre soin d'elle, c'était à ça qu'il faisait allusion. Mais ce sentiment s'était évaporé aussitôt que leurs lévres s'étaient entrechoquées. Wren n'était plus là. Depuis trop longtemps déjà. Et Matthew avait toujours senti que la jolie brune qu'il tenait depuis dans ses bras était à sa place là-bas. Mais il ne pouvait pas ne pas douter parfois... Se demander si elle n'y avait pas été poussée par dépit, par chagrin. Etait-ce le cas? Quand les questions abondaient, il les chassait vite et revenait à ses amours, tentant de se persuader que rien n'était plus là pour elle.


Ce matin, comme d'habitude, Dylan était partie en catimini. Matthew s'était réveillé quand elle était sortie du lit mais n'avait pas manifesté son réveil. Etrangement, il préférait l'imaginer partie que de la voir sortir de la chambre. Il sentit son doux baiser sur ses lèvres et dû se retenir de ne pas y répondre et ainsi faire capoter toute sa stratégie du "je suis mignon, je dors, aime-moi". Il n'était pas fragile, loin de là, il était affectueux et peut-être encore trop amoureux. Ou encore, peut-être était-ce seulement qu'il le devenait vraiment? Dans le cadre de Charleston? Ici si Dylan était avec lui, malgré le passé qui se trouvait dans leur propre appart' alors... alors il pouvait commencé à respirer. Mais pour le moment elle sortait juste travailler, et il se cherchait encore. Il lut le petit billet dès qu'elle sortit et ne put s'empêcher de sourire timidement à sa lecture. Puis il replongea sa tête dans l'oreiller et se rendormit.


Matthew se leva peu après, une heure de sommeil de gagnée, une douche ensuite, il enfila son costume pour passer vite au poste de commandement, il devait rendre un formulaire pour le voyage de la semaine prochaine, et puis se rendit en ville pour flâner un peu en attendant l'heure du repas en compagnie de sa Dylan. Quand l'heure arriva, il se faufila dans le restaurant chinois inconnu et s'assit auprès d'elle. Dylan l'embrassa et il reconnu le goût de la cigarette fraîche sur ses lèvres. Il s'abstint de commenter mais il n'aimait toujours pas ça. Cependant Dylan était adulte et faisait ce qu'elle voulait et surtout il ne voulait pas se comporter en copain possessif ou paternel. 


-« Bonjour mon chéri. Je suis contente de te voir, cette matinée a tout simplement été un enfer … enfin, comment ça va toi ? J'espère que je ne t'ai pas réveillé en partant ce matin ? »


Matthew ne put s'empêcher de sourire, pensant qu'elle ne le réveillait pas, il se réveillait spontanément lorsqu'il la sentait partir. Mais il transforma son sourire en un sourire amusé et lui fit la réflexion:


- Tiens, tu es partie ce matin? Sans me réveiller? Mmmmh, c'est une vilaine chose à faire à son petit ami qui aurait bien eu besoin d'un câlin avant une si rude journée. 


Il lui prit la main et la serra tout doucement. Dylan était stressée avec tous les arrangments du restaurant, préoccupée ces derniers temps et elle lui manquait. 


- Néanmoins, ça va. Ca va même plutôt bien! J'ai obtenu ma licence pour le vol de la semaine prochaine. D'ailleurs... il hésita un instant avant de faire sa proposition, je me demandais si dans le courant du mois, tu voudrais venir faire un tour dans les airs avec moi? 


Il sourit sadiquement sur le double sens qu'il pouvait donner à sa phrase mais se fit la réflexion que le sens à caractère sexuel, jamais il ne le proposerait sous forme de question de cette manière. Petit a, on ne planifiait pas ce genre de chose. Petit b, quand bien même l'être amoureux le planifiait, il ne le faisait pas à voix haute. Toutes ces pensées idiotes pour éviter de se concentrer sur la réponse que dylan ferait, il redoutait un refus. Il avait besoin de la sentir prête à prendre des risques avec lui, de recommencer l'aventure. Et autant il aimait le train train quotidien, autant il souhaitait retrouver l'adrénaline qui fait la force des couples pendant leurs débuts!

Ils commandèrent leurs plats et Matthew posa une autre question:


- Tiens, Aliz est partie hier soir et n'est pas rentrée il me semble. Tu as eu vent de quelque chose?



 

_________________

It has been said that I've changed
The truth is that I've always been this way
But I've been hiding it for too long
And still, you haven't seen anything
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

i never want to hurt you ✚ matthew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Matthew "Matt" Williams
» matthew & manuela ❝ apologize ❞
» It doesn't hurt me - Maaron
» Matthew Lombardi signe a Philladelphie
» Hurt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
50 things I'm hidding from you ::  Chucktown  :: More of town-