AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
☇ HOW MANY LIES DID YOU TELL ? : 3722
☇ COPYRIGHT : Midness
☇ MY FIRST DAY : 02/02/2009
☇ YOUR PARTNER IN CRIME : Ma Poppynette ♥
☇ HOW OLD ARE YOU ? : 29
☇ MANY LIARS ? : Nemo ☇ Nalàh ☇ Jordan
☇ OPEN/BUSY ? : Dispo pour un sujet
le vrai mystère du monde est le visible et non l'invisible.
MessageSujet: Contexte Dim 24 Fév - 23:34






« Il n'est point de secrets que le temps ne révèle. »
Autrefois Charleston était le seul lieu au monde où l'on se sentait libre de faire et de dire ce qu'on voulait, les conséquences n'existaient pas réellement, l'imprudence était de mise et la légèreté une constitution. Des ailes vous poussez dans le dos dès que vous déposiez vos valises et Mindy comme les autres, prenait son pied aux fêtes organisées par la ville, aux soirées secrètes dans l'enceinte du lycée, qui prenait des airs de boîte sélecte en ces occasions. Comme dans un véritable cocon, tout le monde se connaissait et rien n'échappait jamais à personne. Mindy s'était sentie à la fois protégée et prisonnière de cet endroit. L'annonce de l'Ouragan Caroline avait été reçu comme un attentat, certaines personnes n'avaient pas eu le courage de s'en aller et de tout abandonner derrière eux, mais elle, elle ne pouvait se résoudre à risquer sa vie et comme la plupart de sa famille, elle avait choisi l'exode, laissant derrière elle tout ses biens et une part de sa personne pensant leur dire adieu à tout jamais. Aujourd'hui, six ans après cet évènement, Mindy Harrighton réaménagée comme bon nombre d'anciens propriétaires dans une version neuve et très chic de son ancien quartier. Tout comme lui, les années l'avait embellie et la réussite lui avait sourit et C'était agréable de revenir ici. Si l'apparence avait clairement changé, la même aura flottait au-dessus de Bell Garden, comme si quelque chose avait été précieusement enterré sous ces immenses villas.

Peu de temps après le ré-emménagement de masse, une fête avait été organisée pour les anciens élèves du lycée Sainte Catherine. Cette soirée qui avait à priori tout de superficielle et de trop approprié, était vite tournée à l'exhumation de souvenirs atroces et depuis ce soir-là, elle recevait sans cesse des lettres de menaces, des coup de fils muets et bien d'autres choses dérangeantes qui commençaient à lui faire regretter son retour. Comme tout un chacun, Mindy Harringthon était assise sur de lourdes cachotteries, et quelque chose dans ces multiples agressions déterrait de vieux cadavres qu'elle pensait déjà décomposés.





C'est promis Lauren, je viendrai à ton dîner dimanche (…) elle avait cherché à éviter ce coup de fil pendant trop longtemps et il fallait maintenant qu'elle affronte sa voisine et ancienne rivale Lauren Hanson. C'était le genre de voisine un peu trop intrusive et de qui il valait mieux se méfier, mais être vue à ses soirées c'était aussi s'accorder la confiance de ses autres voisins, voilà pourquoi elle avait fini par craquer. Raccrochant enfin, elle se dirigea vers la porte où l'on venait juste de sonner. D'un pas serein elle l'ouvrit, pensant faire face à de nouveaux voisins ou encore au vieux Jeff qui aurait besoin de compagnie. Au lieu de quoi, elle trouva à ses pieds, écrasant le journal du matin, un colis assez imposant sur lequel n’était indiqué aucune adresse, pas même le cachet de la poste. Elle jeta un coup d’œil aux alentours, espérant croiser un regard, voir une silhouette lui indiquant l'expéditeur mais la rue était plus vide que jamais. Elle ramassa la boîte ainsi que son journal et rentra chez elle. Une fois dans la cuisine, elle ouvrit le colis, le ventre noué et les mains tremblantes, mais ce n'était rien à côté de ce qui allait suivre. Dans cette petite boîte en carton était délicatement posé une de ces poupées dont on raffole étant enfant et qui devient vite glauque avec l'âge. Ce poupon avait quelque chose de particulier, les yeux avaient été comme picorés et sur le body était brodé : Si seulement les cigognes pouvaient parler. Le verre qu'elle avait dans la main vint exploser au sol comme une bombe et ce n'était désormais plus seulement ses mains qui tremblaient. Il lui fallut quelques minutes pour se reprendre mais il s'agissait sûrement d'une blague. Il était important que ce soit une blague. Lorsqu'elle fut de nouveau elle-même, elle prit les choses en main : elle changea les yeux de la petite poupée et l'offrit à la petite fille de Lauren, quant au colis, il fut précieusement détruit. Ce que Mindy remarqua quelques jours plus tard ce fut l'inscription entouré sur le journal de ce jour-là : Les piscines Storm doivent être toutes retirées pour cause de mauvaise isolation. C'est son mari qui lui fit la remarque, en toute innocence et surtout parce qu'ils venaient tout juste d'investir dans une magnifique piscine extérieure. Elle déchira le journal, espérant que ce serait le dernier. Elle savait qu'elle était la seule à posséder une piscine de ce nom, mais était-elle la seule à faire face à de telles menaces ? Et bien si Mindy n'était pas aussi concentrée sur les vestiges sur lesquels reposait sa magnifique piscine, elle se serait rendue compte que durant le dîner de Lauren, il avait été dit des choses comme : J'ai du changé de numéro parce que des petits idiots m'appelaient en pleine nuit sans jamais rien dire ! Ou encore, Vous croyez qu'il y a un problème avec la poste j'ai reçu une boîte vide ? Elle aurait également remarqué que certains invités avaient élégamment ignorés ses questions ou s'étaient noyés dans leur verre de vin, car oui personne n'était à l’abri d'un nouvel ouragan à Bell Garden.


_________________

     
    + WE CAN BE  HEROES JUST FOR ONE DAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
» Contexte de Nox Aeterna
» Contexte One Piece Requiem
» Le Contexte du RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
50 things I'm hidding from you ::  Il était une fois Charleston  :: Le mode d'emploi d'un Charlester ::  Conte de Charleston -